Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du janvier 8, 2011

Le bon sens serait-il la chose du monde la mieux partagée... Suite

En avant, toujours en avant prônait Henri de MANN pour saluer l'évolution. Je partage très sincèrement cette vertu naturelle et bien légitime de l'homme. Cependant, je ne peux m'empêcher de penser que cette candeur d'âme lui soit salutaire qu'autant qu'elle puisse lui nuire. Les progrès de la Science servent en effet les hommes, pas tous ! Et plus grand sera le progrès, moins nombreux sont ceux qui seront servis. L'invention, la découverte scientifique sont sources de vie pour ceux qui y boivent, un cauchemar et un calvaire pour tous ceux à qui elles ont tari !... Très égoïstement je pourrais m'en foutre en me souciant peu de ce que le lendemain réserve à mes semblables. Et même en raisonnant de la sorte je vaudrais beaucoup mieux que certains pontifes d'une technocratie sourde et aveugle et autres commis de l'Etat qui œuvrent au service de l'humanité, parce que toutes les louanges qui leur reviennent l'humanité ne les leur rendra pas..…

Le bon sens serait-il la chose du monde la mieux partagée ! Pas si sûr...

Le rebelle qui m'anime va s'engager dans une série de critiques cinglantes et sulfureuses. Une condamnation sans appel de la soi-disant intelligence humaine au service de ce qu'il est convenu d'appeler le soi-disant bien être pour l'homme. "L'homme intelligent est apte à distinguer ce qui lui convient de ce qui lui nuit, et à vivre en conséquence" (Socrate)  Est-ce à dire que l'intelligence nous fait cruellement défaut !... Avec autant d'intelligence, l'homme finirait par nous faire croire qu'il construit pendant qu'il ne cesse de détruire, qu'il respecte alors qu'il se moque délibérément, et qu'il crée pour en permanence mieux défaire... Si l'on y regarde de plus près, quand l'homme se sert de son intelligence pour construire, bien souvent son intelligence refuse de voir les effets induits destructeurs. Par ailleurs, quand l'homme manifeste de l'intelligence pour respecter ses pairs, trop souvent son i…