Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du janvier 16, 2011

Les portes du bonheur...

La naissance, pour chaque être, est une porte qui s'ouvre sur la vie. La mort étant la porte ultime qui se referme derrière lui. Toute une existence repose sur une succession de portes qui sont mues par la main de l'homme, à l'exception de la dernière que seule la nature doit commander. Par définition une porte s'ouvre et se ferme. Elle s'ouvre sur le monde et se referme sur le néant. Tous les symboles de la vie s'y rattachent selon qu'elle soit ouverte ou fermée. Que l'on soit d'un côté ou de l'autre marque ainsi la frontière existentielle pour chaque individu. Cette limite aussi ténue conditionne toute la destinée de l'homme. Ce n'est sûrement pas la fatalité qui accompagne l'homme dans ce qui fait qu'il soit d'un côté ou l'autre de la porte. L'ensemble des évènements composant la vie d'un être est soumis à la volonté de ses semblables, autant qu'il peut en user sur celui de ses pairs. Mise à part la porte qui…