Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du avril 1, 2011

Toute la vérité, rien que la vérité...

« La police française vient d’arrêter Yvan COLONNA, l’assassin de Claude ERIGNAC »
Déclaration péremptoire qui tombe comme un couperet que s’est autorisé le Chef de l’Etat. Allégation spécieuse, lourde de conséquences, qui foule aux pieds le Droit le plus élémentaire. Il ne fallait pas s’attendre à une autre sentence que celle rendue par la Cour d’Assises Spéciale de Paris.    Yvan COLONNA fut condamné avant d’être jugé.    L’inanité d’un procès qui n’aura servi qu’à soulager une vague conscience…    Sans parler de l’instruction insidieuse induite par une affirmation pas moins assassine…… Il me semble donc légitime de m’autoriser à faire le procès du procès, le procès d’un appareil politico – judiciaire instrumentalisé, le procès d’une Justice dont l’indépendance s’écarte, à n’en point douter, de « L’Esprit des lois ». A la lumière de ces quatre années obscurcies par d’épaisses zones d’ombre, la Justice a passé sans lever la grande et l'immense part de doute qui subsiste et m’obsède…