Accéder au contenu principal

Laurent RUQUIER, le chantre de la calomnie…


Aujourd’hui, la matière pour écrire m’est donnée par un olibrius de gros calibre qui brille au firmament des empaffés parmi les grands maîtres de l'imbécillité.
J’ai nommé le désopilant Laurent RUQUIER, animateur émérite sur France 2 dont l’immense talent l’autorise à polluer l’antenne d’une « chaîne publique ».
D'ores et déjà vous aurez compris que je ne serai pas tendre ni respectueux envers ce bouffon mange-merde pour qui je n’ai la moindre considération.    Pourquoi ?...
S’il est des animateurs et présentateurs de télé pour lesquels je ne voue pas un grand amour et qui ont fait l’objet de critiques acerbes et cinglantes lors de mes messages précédents, je pense à – Drôle de comédie médiatique – pour ceux qui ont visité mon blog, j’ai toujours observé un minimum de respect et de retenue à leur égard en me gardant bien de ne pas les atteindre dans leur dignité. Pour ce qui concerne RUQUIER, attendez-vous à ce que je déroge quelque peu à ce principe élémentaire en faisant fi des règles de la bienséance pour me livrer à une attaque en règle sans vergogne ni retenue…
Sieur RUQUIER s’est dernièrement octroyé la liberté de faire une déclaration honteuse lors d’une émission de grande écoute « On n’est pas couché » qui m’a fait sortir de mes gonds, je cite :
« Les musulmans, quand ils prient, se tournent vers la Mecque et Marine, quand elle parle, se tourne vers les cons… »
Au-delà des paroles éhontées et infamantes, désobligeantes et affligeantes qu’il tient à l’endroit des français pas moins « dignes » que les soi-disant musulmans qui prient, pour lesquelles je m’étendrai plus loin, j’ai du mal à saisir la subtilité qui permettrait de corréler les 2 faits et d’en appréhender la chute probablement drôle et hilarante… Assurément, c’est le genre de vanne fumeuse qui fait rire dans les salons parisiens intellos-machins pour bobos socialos introvertis !...
Je comprends toutefois une chose, celle de tolérer et de permettre à cet individu qu’il déclame des injures et des offenses à l’antenne d’une chaîne de télé publique !!!
En revanche, j’ai beaucoup de mal à comprendre qu’il ne soit pas sanctionné comme il se doit, pendant que d’aucuns sont traduits en justice pour des allégations tout aussi répréhensibles mais visant, je le confesse, « le politiquement correct »…
A fortiori, je ne comprends encore moins qu'une chaîne publique, France 2 en l’occurrence, cautionne ce personnage malsain qui fait montre d’un ostracisme outrancier voire de xénophobie franco-française, je pèse mes mots. Il s’agit bien d’une forme inhabituelle et pas moins aberrante de xénophobie !!!
Oui, Messieurs, vous êtes environ 7 millions de français à être bannis et rejetés, refoulés et excommuniés, persona non grata, des français de seconde marque, la caste des intouchables !!!!!!!
Sachez, à présent, que sieur RUQUIER ne vous aime pas car RUQUIER le bien-pensant vous dit, à travers cette déclaration lapidaire, qu’il vaut mieux de gentils musulmans qui, en priant, se tournent vers Dieu, plutôt que de méchants français qui, en écoutant Marine, se tournent vers le Diable !!!!!             C’est le comble du manichéisme.
Est-ce à dire que dans ce foutu pays l’on peut tout se permettre et dire n’importe quoi sous condition de défendre le sempiternel et sacro-saint Islam ???
Est-ce à dire que dans ce foutu pays la religion musulmane l’emporte sur le Christianisme ???
Est-ce à dire que dans ce foutu pays on a davantage de considération à l’endroit des franco-maghrébins proches de Allah, plutôt qu’envers les franco-français, impies et cons de surcroît ???
Est-ce à dire, aussi, que dans ce foutu pays il n’est de plus grande hypocrisie que celle qui consiste à faire le distinguo entre les bons et les mauvais français ???
Puis enfin, est-ce à dire que dans ce foutu pays on a une fâcheuse inclination à encenser les faux-culs de la pire espèce au motif qu’ils œuvrent pour le « soi-disant bien » de la France, mais le plus bas des mépris pour tous ceux qui le contestent ???
Qu’il ne soit pas dit que ce à quoi je me suis livré n’est pas la démonstration d’une marque évidente de xénophobie franco-française bien orchestrée !!!
D’autant que, pour votre gouverne RUQUIER, le bleu Marine n’est pas vraiment, par pure idéologie, la couleur de la mouvance politique dans laquelle je me reconnais. C.Q.F.D. Et n’ayant d’accointance avec quiconque, c’est pour cela que je suis ulcéré me sentant tout autant outragé car, français comme eux mais beaucoup moins fier de l’être…….
Sachez donc, RUQUIER, que vous n’êtes qu’un pauvre mec au sourire bête et narquois qui ferait de vous, à n’en point douter, un acteur brillant et magnifique dans une œuvre magistrale « La lope joyeuse »
Ce soir nous ne recevrons pas Laurent Ruquier jeune (1997) ! Mais ....<br />
Vous n’êtes qu’un pauvre mec agitant de façon sous-jacente l’épouvantail du fascisme entaché par des relents nauséabonds de purification qui manquent, ici, de sincérité et d’honnêteté dans votre bouche, au prétexte insidieux de faire un parallèle grotesque entre le bien et le mal afin de vous justifier… C’est archi nul !!!!!
Vous n’êtes qu’un pauvre mec, RUQUIER, usant de prétextes fallacieux et de subterfuges abjects pour alimenter votre humour à 2 balles marqué du sceau de la fumisterie, n’en déplaise à votre probité et à votre grandeur d’âme !!!!!
Qu’un être stupide et inutile, vil et méprisant, qui se croit auréolé d’un talent suprême pendant que votre humour de bas étage qui vaut peau de balle me donne la nausée !!!
Le vrai talent requiert une forme de génie empreint de modestie et d’humilité qui vous font défaut, pauvre mec !!!
Le trait d’humour nécessite finesse et classe dont vous êtes aux antipodes !!!
Le trait d’humour, naturel et inné, est l’apanage des grands artistes à l’instar des chansonniers (une pensée pour Jean AMADOU) qui ont su marquer leur temps, en brocardant à l’envi les vices et les ridicules de l’époque, toujours dans le plus grand respect et la dignité sans jamais blesser…
Ce n’est pas dans la bassesse et la vulgarité que l’on peut prétendre être leur pair ! Loin s’en faut !!! Vous n’êtes qu’au rang du saltimbanque de fête foraine pour qui, au demeurant, j’éprouve un immense respect à contrario de votre sérénissime altesse sur qui j’éructe !!!
Une chose, néanmoins, qui vous est propre et que l’on ne peut vous contester, c’est votre air supérieur que vous affichez et la méchanceté qui vous caractérise pour vous moquer mépriser et rabaisser vos semblables dans votre humour de chiotte !!!
Puis, en dernier lieu, votre suffisance et votre fatuité ne vous autorisent nullement à juger de façon aussi ordurière une frange de français pas moins respectable en profitant, à souhait, du canal des ondes moyennant la modique somme de 40 000 € par mois versée par Antenne 2 pour proférer à tire-larigot des insanités sur les français !!!!!
En cela je vous somme instamment de vous abstenir de donner des leçons de moralité et d’humanité autour de vous alors que vous n’êtes qu’un vulgaire et grossier personnage qui foule aux pieds les valeurs les plus élémentaires !!!!

Quittez la télé et disparaissez du P.A.F, RUQUIER.
Vous nuisez à la France.

                                                       Jacques MARANINCHI 

Posts les plus consultés de ce blog

La violence qui sévit dans les stades n'est que le prolongement direct des maladies sociales dont nous souffrons.

Déclaration d'un journaliste : S'agit-il d'une énormité ou d'une preuve de réalisme ? En l'occurrence la violence peut être l'une des réponses ponctuelles à une manifestation de rejet, mais en aucune manière ne peut être considérée comme une inclination systématique et prédéterminée. A l'évidence, la violence habite intrinsèquement l'homme de façon de plus ou moins latente. Si certains la contrôlent, d'autres ne peuvent la contenir. Ainsi la colère, voire la violence, que l'on peut manifester à l'égard d'une injustice ou d'une révolte, apparaît en action comme un choix de conscience, même si celle-ci, dans la plupart des cas, est subite et instantanée, elle reste l'objet fugace de notre volonté guidée par la conscience. Je pense que l'homme, par nature, est enclin à la violence qu'autant qu'il possède une propension au bien. Et j'ose encore le croire. Je me refuse, pour l'heure, de partager l'analyse trop réduc…

A chacun sa vérité dans le grand foutoir médiatique...

Le monde étant ce qu'il est et ce qu'on en a fait, il serait présomptueux de se poser en rédempteur. Sachant bien que chacun se renvoie la responsabilité en tirant à hue et à dia pensant que la solution aux problèmes n'est pas de son fait, alors qu'elle ne peut être ailleurs. L'homme fait ainsi son petit bout de chemin cahin- caha avec ses ambitions, ses idéaux et ses rêves. Les médias sont là pour alimenter ses fantasmes en tous genres, en lui assénant constamment des images et des modèles (pour ne pas dire mythes), qui vont perforer son imaginaire. Inconsciemment, l'homme se meut dans l'univers de cette symbolique médiatique en se fondant dans la société de consommation. Plus la société, via les médias, va lui fournir d'images aussi bien positives que négatives, mieux il va fonctionner, s'adapter et se conformer à sa condition d'animal humain. Hormis les plus faibles, les rétifs et les frondeurs... A tel point que les images d'horreur comme…

Aux larmes, citoyens !... Aux larmes...

Tous les événements dans le monde qui font l'Histoire, pour l'Histoire sans cesse répétée, perpétuellement recommencée, démontrent ainsi que l'Histoire de l'humanité reste bien linéaire depuis son commencement. Qu'est-ce qui distingue la barbarie d'hier de celle d'aujourd'hui ? Pas grand chose ! Qu'est-ce qui distingue le National-Socialisme de l'Ultranationalisme ? Pas grand chose ! Qu'est-ce qui distingue la déportation des juifs de celle des kosovars ? Pas grand chose ! Qu'est-ce qui distingue le préfet Papon du préfet Bonnet ? Pas grand chose ! S'il n'y a pas grand chose à dire, en revanche, il y a beaucoup à redouter. S'il n'y a pas grand chose à dire, que faut-il en penser, sinon s'en inquiéter ! Aujourd'hui, plus que jamais, qu'est-ce qui sépare le régime franquiste du régime de Pyongyang ? Pas grand chose ! Ce qui sépare l'état de droit de l'état de non droit ? Pas grand chose !